LA MÉDITATION


Des moines bouddhistes se sont prêtés à des expériences menées sur le cerveau par des chercheurs occidentaux. Les résultats bousculent les connaissances médicales : oui, la méditation améliore considérablement nos capacités psychiques comme notre santé.

Un événement sans précédent s’est déroulé au Massachusetts Institute of Technology, haut lieu de la recherche scientifique aux Etats-Unis : en septembre dernier, les plus grands chercheurs en sciences du cerveau – dont le biologiste Phillip Sharp, prix Nobel de physiologie et médecine en 1993 – se sont réunis, dans le cadre du colloque Investigating the Mind (Explorer l’esprit), avec les plus hautes instances bouddhistes, présidées par le dalaï-lama lui-même. Pour la première fois, des scientifiques ont livré les résultats des études sur la méditation menées, depuis plusieurs années, avec des moines bouddhistes dans des laboratoires universitaires américains.

Les premières expériences datent du début des années 1960. Effectuées avec des "méditants" occidentaux "ordinaires", elles portaient essentiellement sur l’effet de la méditation sur la santé. « Les trente années de recherches qui ont suivi ont montré que la méditation était un merveilleux antidote au stress », explique Daniel Goleman, directeur du groupement de recherches sur l’intelligence émotionnelle de l’université Rutgers, aux Etats-Unis. « Les nouvelles études intéressent particulièrement les neurophysiologistes, puisqu’elles montrent que la méditation, véritable entraînement mental, est capable de déprogrammer des réflexes innés. »

Maîtriser ses réactions

A l’origine de cette collaboration avec des moines bouddhistes : une réunion, en mars 2000, à Dharamsala, ville-refuge des Tibétains au nord-ouest de l’Inde, à laquelle participaient des scientifiques habitués à travailler sur des appareils pointus d’imagerie cérébrale. Le dalaï-lama leur a proposé, à travers le Mind and Life Institute (Organisme spécialisé dans les recherches visant à rapprocher la science moderne et le bouddhisme), de coordonner leurs travaux sur la méditation. L’enjeu : en confirmer les effets positifs sur l’organisme tout entier. Dès lors, ces athlètes de l’esprit pourraient nous apprendre comment maîtriser et utiliser notre cerveau, non seulement pour être plus calmes et concentrés, mais aussi pour mieux apprendre, mieux écouter, mieux contrôler nos émotions, peurs, angoisses, et mieux résister au stress. C’est ce que certaines écoles de Californie ont déjà commencé à appliquer, avec des programmes simples d’entraînement à la méditation pour les enfants et les adolescents. D’après leurs promoteurs, cette pratique serait, entre autres, un antidote efficace à la violence scolaire…

Site culturel autochtone
Dao8eoli Tsonontwan


Adresse du site:

2081, rue Jacques Cartier Sud
Stoneham-et-Tewkesbury,
QUÉBEC, 
G3C 1Y2, Canada

 

 

Adresse postale:

Régent Garihwa Sioui

310, Stanislas Koska
Wendake, Qc
G0A 4V0 Canada

 

Téléphone: 418.848.3100 ou 418.843.6471

Télécopieur: 418.843.5990
Courriel: regentsioui @ bell.net

 

 Dao8eoli-TSONONTWAN © 2014 Tous droits réservés